#review Le Cirque des rêves

Je viens de terminer * Le Cirque des rêves * de Erin Morgenstern et j’avais très envie de vous en parler. Non pas parce que j’ai trouvé ce livre extraordinaire, mais parce que sa lecture m’a vraiment offert une expérience unique.

Pour vous donner un avant-gout de ce qui vous attend, à la lecture de ce livre, voici ce qu’en dit le quatrième de couverture : Il est arrivé comme par enchantement, dressant sous le ciel étoilé ses chapiteaux noir et blanc : Le Cirque des rêves. Approchez, Mesdames et Messieurs, petits et grands, entrez ! Ici se déroule plus que tours et acrobaties. Sous vos yeux ébahis, la véritable magie est à l’oeuvre : deux jeunes illusionnistes, Celia et Marco, s’affrontent dans un combat magique pour lequel ils sont entraînés depuis l’enfance. Voués à se mesurer dans le plus prodigieux des défis, ils sont adversaires. Mais entre eux, une magie plus grande opère, celle de l’amour. Une passion ensorcelante qui pourrait leur être fatale…

Je vois vous l’avouer, ce livre n’est pas parfait. Parce que même si j’ai beaucoup aimé les deux personnages principaux, j’ai trouvé que leur histoire manquait de profondeur. Si vous cherchez à lire une histoire d’amour épique, passez votre chemin, ce n’est pas ce que vous trouverez ici.

Ce qui rend le livre unique, c’est son ambiance. Je sais que j’en parle souvent dans mes chroniques, mais l’ambiance d’un livre, pour moi, ça fait vraiment tout. C’est l’ambiance qui nous permet de nous sentir ailleurs tout en lisant notre livre, assis confortablement dans notre salon.

L’écriture d’Erin Morgenstern est belle et simple. Les chapitres sont courts et évitent, selon moi, à l’histoire de s’essouffler. On avance dans la lecture, entouré de mystères et encouragé par l’envie d’en savoir plus. Mais l’auteure m’a surtout offert un voyage auquel je ne m’attendais pas.

Je ne suis pas particulièrement fan du cirque en général, mais le Cirque des rêves n’est pas comme les autres. Il arrive sans crier gare. Immense, peuplé de chapiteaux rayés de noir et de blanc, on s’y promène comme dans un rêve éveillé. Des odeurs de pop-corn, de caramel, de chocolat se mêlent à celle du feu de bois. Ouvert uniquement la nuit, on peut passer d’un chapiteau à l’autre, assister à des spectacles plus extraordinaires les uns les autres. On y rencontre des artistes talentueux et des « rêveurs » qui suivent le Cirque partout où il va. C’est une expérience magique que de se promener dans un Cirque où tout semble possible.

Et quand on tourne la dernière page du livre, on ressent cette petite déception qu’ont les visiteurs en devant quitter le cirque à l’aube pour la fermeture, mais tout en ayant la promesse de pouvoir y retourner bientôt.

Note : ♥♥♥♥

En attendant d’y retrouver, je peux poursuivre le rêve grâce à une playlist vraiment sympa, trouvée sur Spotify, qui correspond vraiment à l’ambiance du livre selon moi : vous pouvez l’écouter ici.
Publicités

#review Avant de t’oublier

* Avant de t’oublier * de Rowan Coleman, c’est également un de mes gros coups de coeur de cette année. Et c’était aussi une bonne grosse claque. Le genre de livre qui vous prend aux tripes et qui ne vous lâchent plus.

Le livre raconte le parcours de Claire, une jeune femme menant une vie heureuse aux côtés de son mari et de ses deux filles, qui découvre qu’elle est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Petit à petit, elle oublie ses souvenirs, ses proches deviennent des étrangers et sa vie lui parait inconnue…

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le livre ne parle pas que de la maladie, mais surtout d’amour. D’un amour inconditionnel entre une mère et sa fille, entre une femme et son mari. On oscille entre tristesse et espoir, entre rire et larmes, c’est magnifique.

Généralement, quand on a beaucoup aimé un roman, on pourrait en parler pendant des heures, mais j’ai juste envie de vous dire : foncez, c’est le genre de roman dont on ne sort pas indemne !

Note : ♥♥♥♥

Throwback Thursday Livresque #1

En rentrant dans le monde de la blogosphère, je découvre aussi petit à petit tous les rendez-vous livresques qui existent. Je trouve ces idées géniales, parce que ça permet vraiment de faire de bonnes découvertes.

Aujourd’hui, c’est le Throwback Thursday, une initiative lancée par Bettie Rose Books sur son blog : l’idée c’est de partager chaque semaine un livre sur base d’un thème. C’est la bonne opportunité de se rappeler certains livres magnifiques qu’on avait (presque) oubliés !

Le thème du Throwback Tursday d’aujourd’hui était l’amour.

Je ne pouvais donc pas choisir d’autre livre que * Poussières d’étoiles * de Priscille Sibley 🙂 Ce n’est pas un « vieux » bouquin puisque je l’ai découvert cette année, mais je l’ai trouvé tellement magnifique et émouvant.

poussieres-d-etoiles-701541-264-432

Résumé : Matt a deux ans quand il tient Ellie dans ses bras pour la première fois, dix-sept quand il lui donne son premier baiser, et trente-trois quand il l’épouse enfin.
Le couple semble alors tout avoir pour être heureux : Matt est neurochirurgien, Ellie professeur à l’université après une brillante carrière d’astronaute. Tout, sauf un enfant…

Quand un accident plonge Ellie dans un coma irréversible, Matt est dévasté. Il sait toutefois que sa femme n’aurait pas voulu qu’on la maintienne en vie artificiellement. Mais c’est sans compter ce qu’il va découvrir : après des années d’attente et de faux espoirs, Ellie est enceinte.

Peut-il aller contre les volontés de sa femme pour garder le bébé en vie ? Qu’aurait voulu Ellie pour leur enfant ? Le dilemme vire au cauchemar quand l’entourage du couple et les médias s’en mêlent. Et bientôt les familles de Matt et de Ellie se déchirent entre combat pour la vie et droit à mourir dans la dignité…

#TOP 5  Livres feel good

Le froid piquant de l’hiver arrive à grand pas… C’est généralement à cette période de l’année qu’on préfère s’enrouler dans un plaid bien chaud et bouquiner toute la soirée au lieu d’aller boire un verre (mais non, ce n’est pas ce que je fais déjà toute l’année,…). 

Pour combattre le froid et les journées moroses où le soleil pointe à peine le bout de son nez, j’ai quelques idées lectures feel good à vous proposer : des bouquins sympas qui finissent bien et qui font du bien au moral 🙂 

* Les petits secrets d’Emma * de Sophie Kinsella 


De quoi ça parle ? 

La vie d’Emma est faite de petits secrets : ce n’est pas l’extase avec son petit ami, elle déteste sa cousine, elle fait du 40 et pas du 36, elle a embelli son CV. Elle préférerait mourir plutôt que de l’avouer. C’est pourtant ce qu’elle va faire alors qu’elle pense mourir lors d’un voyage en avion mouvementé : elle déballe tout à un inconnu, qui n’est autre que son PDG.

Pourquoi j’ai aimé : 

C’est le livre de Sophie Kinsella que j’ai préféré, et j’en ai lu quelques uns (à part son roman le plus connu qui ne me tente pas du tout) ! Emma est adorable avec son côté gaffeuse, on s’attache super vite à elle. L’histoire est chouette et très drôle, on ne s’ennuie pas une seconde. 

* Demain est un autre jour * de Lori Nelson Spielman


De quoi ça parle ? 

Qu’avez-vous fait de vos rêves de jeunesse ? Brett Bohlinger, elle, a un an pour le découvrir. Pensant hériter de l’empire cosmétique familial à la mort de sa mère, elle apprend que cette dernière, qui avait pour elle de tout autres projets, ne lui a légué qu’un vieux bout de papier : la liste de tout ce que Brett voulait vivre quand elle avait 14 ans. Si elle veut toucher sa part, la jeune femme doit réaliser chaque objectif de cette life List. Enseigner ? Aucune envie. Un bébé ? Andrew, son petit ami, n’en veut pas. Tomber amoureuse ? C’est déjà fait, grâce à Andrew. A moins que…

Pourquoi j’ai aimé : 

J’ai dévoré ce livre : j’aime cette idée de life list et la possibilité de réaliser ses rêves. Les personnages sont attachants et l’histoire très attendrissante. 

* J’adore New York * de Lindsey Kelk


De quoi ça parle ? 

Angela est furieuse. Furieuse et affreusement déçue. Pendant le mariage de sa meilleure amie, elle surprend son fiancé dans les bras d’une autre. Avec pour seuls bagages sa robe de demoiselle d’honneur, une paire de Louboutin et son passeport, elle saute dans un avion à destination de New York. La ville où on peut repartir à zéro et vivre le rêve américain. 

Pourquoi j’ai aimé : 

Ce qui est vraiment top avec ce bouquin, c’est l’ambiance de la ville de New York. On aurait presque envie de sauter dans un avion nous aussi pour y aller. À côté de ça, l’histoire est chouette, on s’attache à Angela et on espère vraiment qu’elle réussira de son nouveau départ. 

* La vie est un arc-en-ciel * de Cecelia Ahern


De quoi ça parle ? 

Il n’est jamais trop tard pour dire  » je t’aime « … Depuis leur plus tendre enfance, Rosie et Alex sont les meilleurs amis du monde « . Confidences, peines et joies : ils se disent tout. Ou presque. Car lorsque Alex quitte l’Irlande pour les Etats-Unis avec sa famille, l’un et l’autre ont le sentiment d’être arrachés à une histoire qui ne faisait que commencer. Mais leur amitié va survivre à l’épreuve du temps… 

Pourquoi j’ai aimé : 

Si vous avez aimé * PS : I love you *, vous risquez fort d’aimer ce roman de Cecelia Ahern ! Le livre a un rythme unique parce qu’il se base sur les correspondances des deux amis et ça rend la lecture super facile et agréable.

* La petite boulangerie du bout du monde * de Jenny Colgan 


De quoi ça parle ? 

Quand son mariage et sa petite entreprise font naufrage, Polly quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d’une île des Cornouailles. Quoi de mieux qu’un village de quelques âmes battu par les vents pour réfléchir et repartir à zéro ? Seule dans une boutique laissée à l’abandon, Polly se consacre à son plaisir favori : préparer du pain. Petit à petit, de rencontres farfelues – avec un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands – en petits bonheurs partagés, ce qui n’était qu’un break semble annoncer le début d’une nouvelle vie…

Pourquoi j’ai aimé : 
De nouveau, c’est l’ambiance du livre qui fait la différence : cette petite île perdue qui vit au rythme de la mer, on aimerait bien pouvoir s’y arrêter et goûter le bon pain de Polly. Même si les personnages manquaient un peu de profondeur, on se laisse porter par l’histoire et on y prend bien du plaisir !